Protection des arbres. — Le moyen d'empêcher les insectes de déposer, au moment de la floraison, l'œuf qui doit produire le ver, consiste, d'après M Denis, ancien directeur de l'Ecole d'arboriculture de Lyon, à asperger les arbres en fleurs avec de l'eau additionnée d'un dixième de vinaigre, soit 1 litre de vinaigre pour 9 litres d'eau.

Des arbres, traités par ce procédé, ont gardé la généralité de leurs fruits, absolument sains, pendant que d'autres, laissés sans cette aspersion, dans le voisinage, n'ont donné presque aucune récolte.

Gomme des arbres à noyaux. — Après avoir enlevé l'écorce, gratté et aplani la plaie au couteau, on introduit dans la blessure un chiffon imbibé de vinaigre d'alcool le plus concentré possible. Le chiffon est laissé en place et imbibé de temps en temps.

Chancre du poirier. — On nettoie le chancre jusqu'au bois sain ; on lave la plaie au vinaigre d'alcool le plus concentré possible et on le recouvre d'une couche de mastic à greffer.

Comment obtenir des roses noires. — Voulez-vous obtenir des roses passant du blanc au plus beau noir ? Opérez de la façon suivante :

Cueillez d'abord les petits fruits qui poussent sur les aunes. Faites-les sécher au soleil et pilez-les dans un mortier. Mélangez la poudre ainsi obtenue avec deux fois son poids de fumier de mouton, un litre de vinaigre et une poignée de sel. Cette préparation faite, enlevez la terre autour d'un rosier à fleurs blanches de façon à découvrir ses racines et, sur celles-ci, appliquez le mélange indiqué. Arrosez, comblez le trou avec de la terre légère mais assez grasse et bien tamisée et arrosez encore.

Avec le même procédé on obtient de beaux œillets noirs.

Destruction des courtillères. — Les courtillères sont introduites dans les jardins avec les fumiers et terreaux qui, en généra!, en contiennent beaucoup. En arrosant les fumiers et terreaux avec du vinaigre, et ceci fréquemment, on supprime les courtillères et leurs œufs..